LES CHEMINS DU ROUERGUE des 23 et 24 mars 2018

Présents :

  • Christophe, Aimeric
  • Jean Philippe, Camille, Clo
  • Pierre

Soit 3 véhicules

Départ 9 h sous le viaduc de Millau

Nous ne le savions pas, mais de ce périple on retiendra :

Neige, pluie , soleil, brouillard

Biches, perdrix , lièvre , renard

Treuil, corde, sangles,

Tronçonneuse, pelles, câbles …..

Première partie très  « roulante »  , le calme plat presque monotone !   jusqu’à midi, repas assez froid, sous une pluie mêlée de neige puis, reprise du chemin….

C’est l’après midi que les choses deviennent  plus « pétillantes » .

Les marches rocheuses signalées sur le road book sont  là, nos caméras sorties, la tronçonneuse aussi,  le spectacle commence…..Après élagage de quelques branches qui gênent , Jean Phi ouvre le bal, avec une dizaine de tentatives très  fumantes…le temps passant, et pour ménager sa monture décision est prise d’utiliser le treuil. La marche sera franchie en douceur.

Christophe enchaîne avec un numéro d’équilibriste hors pair, sur 3 roues, puis treuillage par jean Phi.

Enfin vient le tour de  Pierre sous les regards dubitatifs de son public, il se lance dans un magnifique «  survol de l’obstacle » (Le mot est faible) ! Rien à dire, c’était parfait ! C’est ça un « chef » !

Puis la balade continue sur des pistes partiellement recouvertes de congères datant de la dernière période hivernale …….c’est rigolo au départ de s’y lancer……et de déraper….….jusqu’à « la pose » de Christophe qui avait pourtant mis son programme « neige » !

Les sangles, le treuil, les pelles…. rien n’a pu le décoller ! Donc Jean Phi se positionne avec la  sangle kinetic  de Pierre et  le libère en un tour de roue (ou deux) !

Puis , il a fallu sortir Pierre lui aussi bloqué  donc Jean Phi arrime son treuil, mais Christophe, qui suivait, s’est rebloqué, donc sangles pour le tirer…puis Jean Phi…puis… re Pierre ..…bref 2 heures pour faire 2oo m. A 18 h  décision fut prise de rejoindre le GITE Nada  à NASBINALS.

Le retour se fait nuit tombante sur des pistes très enneigées et hasardeuses, soit disant au plus court, proposées par le GPS de Pierre, pour info, GPS qui doit venir de Chine comme celui de Jean Phi (voir cpte rendu Béarn) nous arrivons au Gite, 20 h 30 !

Après une nuit salvatrice, surtout pour Pierre qui avait pris soin de mettre des boules Quies pour ne pas s’entendre ronfler, notre petit groupe repris la route dès 8 h 30 le lendemain …heu.. 7 h 30 ! car changement d’heure cette nuit là.

Et l’aventure continue, toujours dans la bonne humeur, heureusement, car après quelques 5 km Christophe tombe en panne, la batterie !

On sort les câbles, pas de résultat ……. donc Pierre lève le siège de son véhicule , pousse la caisse qui gêne, sort sa batterie……ça démarre, Pierre range son matériel…..ça cale, Pierre lève le siège,  pousse la caisse, sort la batterie……..ça redémarre, il range…..ça recale….il lève le siège…….opération renouvelée trois fois…..ça démarre, mais tout le système électrique lâche………. retour à  Nasbinals, appel de la dépanneuse……ah ! Jean Luc si t’avais été là ! On a beaucoup pensé à toi…….comme au toubib ….quand on est malade !

La dépanneuse arrive,  emmène le Range et son équipage, il est midi.

Christophe tu nous a manqué pour la fin mais,  tu sais, même sur un «  plateau », c’est très beau un Range.

N’avons pas pu finir le road book car Jean Phi présentait des signes de fatigue visibles.

Si parfois les aléas rencontrés génèrent quelques « stress », sans eux ce serait bien monotone, encore une sortie qui laissera plein de souvenirs et  d’anecdotes à raconter.

Clo

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire